L’entretien de la chaudière

L’entretien de la chaudière est une opération primordiale pour le bien être de la maisonnée. On est assurément dans le confort dans la douce chaleur que cet accessoire essentiel procure. On ne saurait pourtant pas négliger de vérifier et de mettre à jour l’état de bon fonctionnement de ce matériel afin qu’il donne son plein rendement en toute sécurité.

Que ce soit une chaudière à gaz, une chaudière au fioul ou une chaudière à bois, un  entretien périodique s’impose non seulement pour répondre à des impératifs de sécurité mais aussi pour se conformer aux règlements mis en place par les autorités administratives.

Une mesure de sécurité vitale

Les intoxications au monoxyde de carbone (CO) sont courantes en milieu domestique. Le monoxyde de carbone agit comme un gaz asphyxiant qui peut tuer en moins d’une heure. L’habitant de la maison qui l’inhale est facilement pris au piège car c’est un gaz inodore et invisible. Les maux de têtes, les nausées et le vertige sont les premières manifestations de cette intoxication aiguë.

Même si, comparé aux réalités de trois ou quatre décennies auparavant, on constate une réelle diminution du nombre annuel de décès causés par l’intoxication au monoxyde de carbone, le fait est que le danger subsiste et perdure. Diverses causes peuvent être soulignées :

  • la mauvaise évacuation des produits de combustion du fait d’un conduit bouché,
  • la pièce où est installé le matériel de chauffage n’est pas ventilée car les sorties d’air sont obstruées,
  • le matériel de chauffage est laissé sans entretien,
  • les appareils sont vétustes
  • des appareils d’appoint destinés à faire face à des situations temporaires sont utilisés de façon permanente.

Pour éviter ces erreurs dues à la négligence ou à l’ignorance, le système doit être mis à jour au moins une fois par an en procédant à la vérification par un professionnel de la chaudière, son réglage en cas de besoin et aussi son nettoyage. Il peut arriver que son remplacement soit la seule solution viable.

Une obligation prescrite par les textes en vigueur

L’entretien de la chaudière est obligatoire et il doit se faire tous les ans, généralement à la charge de l’occupant des lieux, à moins que ce ne soit une chaudière collective, auquel cas, l’entretien est à la charge du propriétaire.

Le point de départ du délai d’un an est fixé à la date d’installation du matériel. En fait, malgré le caractère obligatoire de l’entretien, sa non-exécution n’est sanctionnée par aucune mesure coercitive, mis à part le fait que le propriétaire peut en retenir le montant sur le dépôt de garantie si le locataire quitte le logement sans avoir effectué d’entretien.

Pour le cas où l’entretien débouche sur  un dépannage dont le coût dépasse 150 euros, un devis doit être établi par le professionnel et signé par le bénéficiaire des travaux. Les textes en vigueur ont pour finalité de réduire la consommation énergétique et atténuer la propagation des polluants atmosphériques, conformément au souci de réduire l’empreinte écologique.

Les spécificités de l’entretien de chaque type de chaudière

L’entretien d’une chaudière à gaz se monte à 90 euros minimum. Le professionnel procède notamment :

  • au nettoyage de la chaudière pour la dégager de toute matière qui pourrait en obstruer les conduits d’évacuation,
  • à la vérification de l’état du brûleur.

L’entretien de la chaudière au fioul coûte au moins 120 euros. L’opération de maintenance consiste :

  • au nettoyage du foyer en ramonant les résidus et les suies,
  • au nettoyage du brûleur,
  • à la vérification du gicleur à fioul
  • au réglage de l’accroche-flamme,
  • au nettoyage du filtre à fioul.

La chaudière à bois nécessite, elle aussi, pas moins de 90 euros pour son entretien. Les travaux portent surtout sur :

  • le nettoyage du foyer et des tubes de fumées,
  • le nettoyage de toute la cendre déposée dans le matériel,
  • la vérification des différents joints,
  • le nettoyage du ventilateur d’extraction,
  • le nettoyage du régulateur de tirage, la vérification de la soupape et du dispositif d’anti-retour flammes
  • le contrôle du réglage de la combustion.

Aussi bien pour la chaudière à gaz, la chaudière au fioul que pour la chaudière à bois, le professionnel procède toujours au contrôle de la température des fumées et de la teneur en monoxyde de carbone.

Bon à savoir sur les questions d’entretien de la chaudière

Avant de débourser, notamment en cas de dépannage d’urgence, il faudrait se renseigner auprès de l’assureur pour savoir à quels services on  a droit. En effet, lors de la signature de la police d’assurance, un service d’assistance peut exister, proposé en option ou inclus dans l’assurance multirisque habitation. Par ailleurs, la carte bancaire peut aussi comporter des services associés dont on devrait avoir connaissance.

En outre, les appareils sont, pour certains, couverts pour un an, voire deux ans après leur achat par la garantie constructeur ; aussi est-il conseillé de conserver les documents relatifs à l’achat, tels que bon de commande, ticket de caisse ou facture, au cas où on pourrait en bénéficier.

D’un autre côté, à l’achat du matériel, on ne devrait pas hésiter à souscrire un contrat d’entretien dans la mesure où l’investissement est important. Deux types de services sont généralement proposés : l’entretien régulier de l’installation et le dépannage.

Sur un tout autre plan, la communication avec le professionnel en charge de l’entretien gagne à être courtoise. Mettre la pression n’est pas forcément l’attitude qui paie si on veut un travail fait dans les normes et dans les temps.

Ce que les professionnels font lors de l’entretien de la chaudière

Outre les gestes techniques, tels que nettoyage, vérification, contrôle et remplacement de pièces défectueuses, le professionnel peut apporter son aide d’une toute autre nature. Il prodigue des conseils pour réduire la consommation d’énergie. Il est aussi de bon conseil pour le modèle le plus adapté à l’habitat concerné. Il est à même de trouver la solution la meilleure comme alternative à l’installation existante ou comme complément.

L’action du professionnel compétent et consciencieux tend toujours vers un meilleur fonctionnement de l’installation. Ses conseils tournent autour de la stratégie pour une durée de vie plus longue du matériel. De par l’entretien, le professionnel détecte les dysfonctionnements du matériel et permet au client d’éviter les accidents.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.